La transhumance dans le territoire de Fizi parmi les grandes préoccupations de la FOPAC SK

Articles

La transhumance est en train de prendre une  grande ampleur dans le territoire de Fizi à l’Est de la République Démocratique du Congo. Cette pratique devient régionale du fait que les bovins du Rwanda, du Burundi et de la Tanzanie se retrouvent dans  ce territoire de la province du Sud Kivu.

Le constat a été faite par la chargée de lobbying et plaidoyer au sein de la FOPAC SK madame Mihigo Nabintu Mireille au cours d’une descente effectuée dans cette partie de la province du Sud-Kivu.

L’objectif de cette descente étant de collecter les données nécessaires autour de la question de la transhumance, confronter  les données pour avoir des données crédibles autour de la question de la transhumance  ainsi que créer une alliance avec les Comités Mixtes  et le  Cadre des  Concertations Intercommunautaires  au niveau de Baraka, Sebele et  Katanga.

Selon Mihigo Nabintu Mireille cette rencontre a joué un rôle important dans le sens que celle-ci a permis de produire un état des lieux autour de la  question de la  transhumance dans le territoire notamment à travers l’analyse des réflexions et actions en cours et à venir des acteurs impliqués sur la question touchant la transhumance. Elle a permis également de capitaliser  les pistes des solutions ou recommandations dans une première mouture qui va constituer un dossier  pour  un plaidoyer afin d’une   résolution des conflits,  une prévention des conflits et  une règlementation pouvant départager les producteurs agricoles (éleveurs et agriculteurs)

La même source a ajouté que cette dernière permettra de faire une rédaction de la 1ère mouture  du dossier de plaidoyer pour avoir un document constituant les propositions des producteurs agricoles (éleveurs et agriculteurs)

Des focus group avec les membres de 2 CM ou comité de médiation de Sebele et Katanga et un cadre de concertation intercommunautaire(CCI) à Baraka  dans le territoire de Fizi pour s’empreigner de la situation de la transhumance qui se vit dans le territoire précité afin des recueillir des données autour de la question de la transhumance

Une  rencontre a  été ténue dans chaque village pour comprendre les opinions des uns et des autres, recueillir des faits autour de cette question   et faire un état de lieux du  premier trimestre de l’année 2017 autour de la question de la transhumance avant la venue de la saison sèche où l’on doit parler de la transhumance proprement dite.

Cette activité qui a regroupé les comités de médiation et le cadre de concertation intercommunautaire   œuvrant dans le domaine ou autour de la question de la transhumance  a eu lieu du 15 au 18 mai  2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *